Kédougou : une association s'engage dans la protection de la faune et de la flore

L'association Alerte Kédougou Environnement envisage de mener plusieurs actions pour protéger la forêt et les animaux de cette région située dans le sud-est du pays, a annoncé mercredi son président Mamadou Oudy Diallo. Parmi les activités à mener pour cette cause figure la création d'un site Internet (www.alertekedougountenvironnement.sn), qui sera lancé durant la période comprise "entre le 7 septembre et la fin du mois d’octobre", a indiqué M. Diallo dans un entretien avec l'APS.

 

Ce site d’information permettra de "rendre visibles les actions menées par l’association" et de "sensibiliser les populations de la région de Kédougou sur la problématique de l’environnement", a-t-il expliqué.

"La faune de cette région représente 81% de l’ensemble du pays. C’est l’une des réserves faunistiques les plus denses du pays. C’est pour cette raison que nous voulons la préserver", a souligné Mamadou Oudy Diallo.

Il déplore par ailleurs les dommages causés à l'environnement par les sociétés minières opérant dans cette région aurifère. "L’environnement est attaqué par les sociétés minières et les orpailleurs", a souligné M. Diallo.

"La destruction de l’environnement par les sociétés minières fait perdre leur abri aux animaux sauvages'', a-t-il relevé.

La lutte contre le braconnage fait partie des actions à mener par l’association Alerte Kédougou Environnement, selon son président.

"Le braconnage extra muros est pratiqué dans la région. C’est-à-dire que des gens venus de l’extérieur du pays, des Guinéens et des Maliens en l’occurrence, se rendent dans la région pour tuer des animaux", a-t-il soutenu.

La "pollution massive" du fleuve Sénégal et du fleuve Gambie est l’un des problèmes d’ordre environnemental de la région, qui est arrosée par ces deux cours d’eau, selon le président d’Alerte Kédougou Environnement, une association créée en 2011.

Il a aussi évoqué les "déchets plastiques", avant d'ajouter qu’"il n’y a nulle part dans la région de Kédougou un dépotoir d’ordures ménagères".

"Les structures de santé ne sont pas équipées pour être en mesure de traiter les déchets médicaux et biomédicaux", a encore signalé M. Diallo.

A ces "problèmes" se greffe "l’exploitation abusive des arbres fruitiers, qui sont maintenant en voie de disparition parce que l’écosystème ne se renouvelle pas, à cause de l’acheminement des fruits vers le nord", a-t-il ajouté.

Pour trouver des solutions à tous ces problèmes, l’association veut "sensibiliser les populations et les alerter de la situation environnementale de la région", étant donné qu’"elles ne peuvent préserver quelque chose sans savoir les conséquences de sa disparition, s’agissant de la faune et la flore", selon Mamadou Oudy Diallo.

Alerte Kédougou Environnement va aussi procéder au "dénombrement" des espèces constitutives de la faune et de la flore de la région, "avec l’aide des services techniques" compétents dans ce domaine et "la collaboration des partenaires financiers".

"Les sociétés minières opèrent dans un mutisme total. C’est tout un problème pour rencontrer les leaders de ces sociétés. Mais nous allons les amener à planter des arbres et à assurer leur suivi, en vue du remplacement de ceux qu’ils abattent pour mener leurs opérations", a encore dit M. Diallo.

Selon son président, l’association va mener des actions de reboisement et de sensibilisation auprès des écoles, pour conscientiser élèves et enseignants à la problématique de l’environnement.



Auteur : ESF/OID
Source : aps.sn

Rubrique: Société Date: 04-Sep-2014

IL n'y a pas de commentaires

Ajouter un commentaire

Nom:
Email: