Mort du détenu de Kédougou : Les arguments de l’Administration pénitentiaire

Même si le ministère de la Justice a annoncé une enquête, l’Administration pénitentiaire a défendu son agent qui a mortellement tiré sur le détenu, Mamadou Lamine Diallo. Serigne Saliou Ndiaye, chargé de communication de l’institution pénitentiaire, s’en explique à L’Observateur :  en matière d’arrestation d’un détenu si, après sommation, le détenu continue sa course, la loi permet au surveillant à sa poursuite d’ouvrir le feu».
Auparavant, l’officiel a retracé les péripéties de cette affaire, faisant apprendre que le détenu tué, placé sous mandat de dépôt en juillet 2014 pour vol de moutons et condamné en août dernier, avait pris la fuite 13 jours après son incarcération. Les recherches avaient été activées depuis pour signaler sa présence dans le village de Sinthiou Roudji.


Auteur : seneweb.com
Source : seneweb.com

Rubrique: Société Date: 29-Sep-2014

IL n'y a pas de commentaires

Ajouter un commentaire

Nom:
Email: